Bienvenue !


Bonjour et bonne lecture sur
le blog Entre Les Pages !


 

L'aventure continue ici !

       

 

MERCI !

 




"Ma bonne, ma bonne, dit un jour
Sophie en accourant dans sa chambre,
venez viteo uvrir une caisse que
papa m’a envoyée de Paris ;
je crois que c’est une poupée
de cire, car il m’en a promis une.
"

(La comtesse de Ségur,
Les malheurs de Sophie)


 

Rechercher

Coup de Coeur pour :

Le rossignol et l'empereur de Chine
Le manoir 01

Infos

Le blog est à jour
Me contacter


10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 19:45


Silvio est berger. Mais dans son cœur, sous ses vieilles fripes, se cache un dessinateur, une âme qui sait voir les gens d'une manière différente pour les représenter.
Sous le soleil de Florence, s'éveille un garçon qui va faire la différence et avoir le droit de faire des croquis d'une personnalité du pays.
Soutenu par ses amis Peppino et Fiorella et grâce à leur générosité, il va goûter au bonheur de porter un vrai habit. Ce dernier a pour rôle de fignoler encore un peu plus son identité. Notion au centre de cette histoire, la sienne est celle d'un artiste qui a besoin qu'on le reconnaisse comme tel.
Belle revanche contre la société de son temps, avec courage et persévérance, Silvio évolue peut évoluer dans un milieu où la pureté et la beauté intérieure sont mise en avant, matrices de la création.
En plus des costumes, les décors et l'ambiance de Florence sont mis à l'honneur pour une meilleure immersion dans la chaleur de cette ville aux milles couleurs. Le climat étouffant joue aussi sa part dans le parcours de Silvio qui tente de s'extirper d'une condition sociale à laquelle il est censé se plier. Comme s'il tentait de le retenir, Silvio transpirera, s'en extirpera pour rester qui il est.
Peu de chapitres pour ce court roman vont mettre en scène les dures étapes du héros. Il va devoir prendre confiance en lui et en son talent. Un avenir s'esquisse au travers des grandes descriptions du pays.
Mais Silvio pourra-t-il aussi empêcher ce jaloux de Rinaldo de se mettre au milieu de son chemin alors que la plus belle des chances lui sourit?

 

L-ete-de-Silvio.jpg


Présentation de l'éditeur :
Florence, 1478. Silvio adore peindre. Son souhait le plus cher serait de vivre de sa passion. Mais lorsqu'on n'est qu'un petit peintre des collines, une telle ambition n'est-elle pas une folie ? Un jour, pourtant, on lui commande le portrait d'une jeune héritière, à Florence. La route est longue et dangereuse jusqu'à la cité, et les jaloux rôdent...


Partager cet article

Entre Les Pages Titou - dans Jean-Côme Noguès
commenter cet article

commentaires

celinou 13/03/2014

et o fait Rinaldo tu pe me donner son portrai

celinou 13/03/2014

cool

syfiuh 17/03/2014

lol

alex le gros pd 17/03/2014

bande de pd venais faire l'amour

j 17/03/2014

cggggggggtdcsxrthgv:khn:bebvkabtiugnbjvbrifgbfouGFFMGRYGFjabfhbfbserhbgdgusrfjefgfvugjffhgefjezgrevbrkjgbkergurfekheskvbfbrkefzgurfhfzjfhbsl jghgekfj dfbdfb vdsbjhvjhfd girfhriu fjkesfgiu fgjerjfgiur grgiurefhmeqsehfrkhfhefgerbjfvrf rjgesufhszs fhefeufh fbeiuhgiedgrel rejhgeruhf sfgheiuf erhgerfg r sg euhfreilu l gh h dug gdgb khjg kd glru g k ht lukgd gu hg gglf b d g e f g e g f e g f h b hg f g gh gf df gv hg f dx gv hb g fd f g gv gerg g th t tsgbsr hbsd b rqeg db ds gv eb d gvgs dgb ds bg

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog