Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue !


Bonjour et bonne lecture sur
le blog Entre Les Pages !


 

L'aventure continue ici !

       

 

MERCI !

 




"Ma bonne, ma bonne, dit un jour
Sophie en accourant dans sa chambre,
venez viteo uvrir une caisse que
papa m’a envoyée de Paris ;
je crois que c’est une poupée
de cire, car il m’en a promis une.
"

(La comtesse de Ségur,
Les malheurs de Sophie)


 

Rechercher

Coup de Coeur pour :

Le rossignol et l'empereur de Chine
Le manoir 01

Infos

Le blog est à jour
Me contacter


25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 22:01

 

MariaLa-fille-au-pinceau-d-or-couv-02-Small.jpg  s'enfuit de l'affreux endroit où elle travaille et tente sa chance en se rendant à Madrid, lieu qui scellera de nouvelles et fabuleuses rencontres et qui lui prépare un destin inattendu. Elle est accompagnée de sa seule amie, une petite chatte noire.
Tout d'abord bonne d'un maître peintre, elle va apprendre à connaître ses élèves, la maison et... l'atelier. Le dessin va s'ouvrir à elle comme une évidence. Elle en fera sa raison de vivre et se sauvera des griffes des règles imposées aux jeunes filles.
Conte de fée ? Histoire de princesse ? La fille au pinceau d'or ressemble à ces récits qui forgent beauté et espoir dans le figé, dans les stéréotypes et les dures conventions. A la fois maîtresse et contemplatrice de son incroyable sort, Maria est un symbole d'audace, de courage et de passion.
Son bonheur, travaillé tel les époustouflants tableaux qu'elle réalise, est un rêve à lire, à vivre par procuration.
Entre la solitude, la chaleur de l'initiation à l'art et le souffle qu'est la création,  Marie Bertherat s'attèle à la tâche de faire découvrir au lecteur l'envers du décors du domaine pictural et, en même temps, d'y tisser le roman d'une jeune femme, « première » à être autorisée à peindre officiellement.
Mais le chemin est long et tiraillé par l'angoisse. Il faut allier la découverte du monde et d'un feu intérieur.
C'est avec sa plume très douce, dure quand il se doit, mais surtout très romantique que l'auteure joue des charmes et de la force de la féminité.
Belle, fragile et ardente, Maria est une héroïne comme on les aime, celle qui va faire la différence, offrir l'envie de croire en les talents de chacun et surtout en le coup de pouce dont la fortune a besoin.

 

La-fille-au-pinceau-d-or-couv-1-copie-1.jpg


Présentation de l'éditeur :
Maria Brugada, jeune orpheline au service d'une aubergiste acariâtre, accomplit les besognes les plus ingrates, sans jamais se plaindre. Son seul plaisir est de dessiner au charbon de bois des animaux sur les murs d'une bicoque abandonnée. Pourtant, le jour où sa patronne noie le chaton de Mimosa, sa seule amie, Maria s'enfuit, écœurée, et rejoint Madrid. Une nouvelle vie commence. Embauchée comme servante par un peintre réputé, Maria entend profiter en secret de l'atelier pour réaliser son rêve : apprendre à peindre. La tâche est rude ; les tensions entre apprentis et compagnons sont fréquentes. Maria va tenter de s'imposer par tous les moyens...


Partager cet article

Entre Les Pages Pauline - dans Marie Bertherat
commenter cet article

commentaires

Iluze 26/08/2010



Je viens de me rendre compte que je n'ai jamais lu de livres traitant de la peinture. Je devrais y remédier !



Céline 26/08/2010



Un livre que j'ai envie de lire afin de rentrer dans l'univers de la peinture.



VIRGINIE 29/08/2010



Ca m'interesse comme lecture. Je note dans ma wish-list



Serena 29/08/2010



Oh ça a l'air d'un chouette livre, ça me tente beaucoup !


Merci pour cette belle découverte ! :)



Majanissa 08/09/2010



J'avais beaucoup apprécier ce livre. j'en garde un très bon souvenir.